Épisode 76 – Interview de Caroline Faillet 📌

Dans cet épisode ou nous avons questionné Caroline Faillet, une question brûlante anime nos esprits : Mais qui sortira vainqueur de la guerre digitale ? Les consommateurs, les GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft) ou la Chine ? Il est indéniable que les consommateurs jouent un rôle central dans cette bataille. Au-delà de cet aspect, il est essentiel de se demander si la reprise de pouvoir par les consommateurs est en accord avec les valeurs européennes que nous chérissons, telles que le libre arbitre, la défense de la démocratie et l’accès à l’information. Depuis deux décennies, les GAFAM ont tiré profit de l’émancipation des consommateurs en leur offrant un pouvoir accru. Grâce aux moteurs de recherche, ils ont donné aux consommateurs le pouvoir de s’informer, de se mobiliser contre les marques et même de remettre en question les politiques en place. Caroline Faillet nous explique qu’à chaque révolution numérique, le consommateur gagne en pouvoir. Aujourd’hui, avec l’émergence du Web3, une nouvelle vague de pouvoir se profile pour les consommateurs. Cependant, la question fondamentale demeure : cette nouvelle ère nous libérera-t-elle réellement de notre dépendance envers les géants du numérique ? 

L’éveil de la conscience numérique face au paradoxe des GAFAM 

Le paradoxe des GAFAM réside dans le fait que, bien que les consommateurs soient conscients de la collecte de leurs données, ils sont réticents à changer leurs habitudes. Des études montrent que 80% des consommateurs s’opposent à la collecte de leurs données, mais continuent néanmoins d’utiliser des plateformes telles que TikTok et les réseaux sociaux, en acceptant implicitement d’être le produit. Ce paradoxe s’explique par la captologie mise en place par les géants du numérique, qui ont réussi à capter l’attention des utilisateurs et à la monétiser. Les consommateurs se retrouvent ainsi pris au piège de l’expérience utilisateur offerte par ces plateformes, créant ainsi une sorte de prison dorée. 

Au-delà du ciblage publicitaire, la manipulation cognitive 

Les GAFAM ne se contentent pas d’utiliser les données des consommateurs à des fins publicitaires. Ils peuvent également influencer leur libre arbitre et propager des discours populistes et de la désinformation. La manipulation cognitive est un problème majeur, et une partie de celui-ci réside dans l’opacité des algorithmes utilisés par ces plateformes. La manipulation ne se limite pas seulement à des fins publicitaires, elle peut également affecter notre libre arbitre, favoriser la diffusion d’informations erronées et contribuer à la stigmatisation de certaines populations. Des études internes révélées par des lanceurs d’alerte chez Instagram et Facebook ont montré comment les émotions des adolescents étaient manipulées, ce qui peut avoir un impact significatif sur leur construction identitaire. C’est ici que le Web3 entre en jeu, offrant de nouveaux modèles économiques qui remettent en question cette manipulation cognitive. La rémunération de l’attention des utilisateurs pour la valeur qu’ils apportent aux géants du numérique est un exemple concret de la manière dont le Web3 tente de réparer cette anomalie. 

Web3 : L’Europe face à la révolution cognitive et la bataille des données 

Avec l’essor du Web2, les GAFAM ont exploité le potentiel des données en développant leur expertise en intelligence artificielle et en créant des plateformes algorithmiques pour le ciblage des messages. L’Europe cherche à instaurer une troisième voie en mettant en place le Règlement général sur la protection des données (RGPD) et en cherchant à façonner sa propre vision du Web, qui intègre à la fois des aspects législatifs et industriels. 

La Tokenisation : Une révolution du Web3 qui change la donne

La valeur est au cœur du Web3, et la tokenisation des actifs est l’une des clés de cette révolution. Les tokens sont l’incarnation de la détention de valeur sur les réseaux internet, permettant de transformer des biens tangibles et intangibles en actifs numériques. La tokenisation offre de nouvelles perspectives quant à la manière dont nous valorisons et récompensons le travail en ligne. Prenons l’exemple d’Amazon : un marchand qui crée des fiches produits détaillées ou un utilisateur qui laisse des avis sur les produits contribue à la valeur de la plateforme, mais n’est généralement pas rémunéré pour cela. La tokenisation propose une solution à cette problématique en distribuant des tokens aux acteurs qui contribuent à la création de valeur. Ainsi, chaque fois qu’Amazon réalise un bénéfice, une partie de celui-ci pourrait être redistribuée à l’ensemble de l’écosystème des acteurs qui ont contribué à sa création. Ce concept, appelé tokenomics, offre une transparence sans précédent à ce processus. Dans un modèle Web3, une entreprise déclare clairement dans son livre blanc comment elle récompensera ceux qui contribuent à son succès. Cela ouvre la voie à une nouvelle ère de co-entrepreneuriat, où toutes les parties prenantes ont un intérêt commun dans le succès de l’entreprise. 

Web3 : Une opportunité en or pour les entrepreneurs et les consommateurs 

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, ce n’est pas seulement les abus des GAFAM qui poussent les consommateurs vers le Web3. C’est plutôt l’appât du gain et la rémunération pour les contributions des utilisateurs qui constituent une véritable attraction. Prenons l’exemple de TripAdvisor : aujourd’hui, les consommateurs laissent des avis gratuitement sur cette plateforme. Cependant, si une autre plateforme offrait une rémunération ou des avantages pour ces avis, les consommateurs seraient naturellement attirés par cette nouvelle opportunité. La tokenisation remet en question l’idée que le travail des consommateurs pour les entreprises devrait être gratuit. Il ne s’agit pas uniquement de mercantilisme, mais plutôt de rétribuer le travail des communautés et de permettre aux utilisateurs de bénéficier de la valeur qu’ils créent. 

Web3 et Blockchain : À quand l’adoption massive ?

L’adoption de masse du Web3 est encore un processus en cours, avec de nombreux obstacles à surmonter. Cependant, l’intégration des wallets dans nos smartphones, grâce à des géants comme Apple et Android, pourrait être un facteur clé dans cette démarche. Cependant, cela soulève la question cruciale de savoir si nous nous dirigeons vers un monde où nous pourrons choisir entre la centralisation et la décentralisation de nos usages. La blockchain et les technologies décentralisées du Web3 offrent une transparence totale et une gouvernance décentralisée. Cependant, cela nécessite également une vigilance et une connaissance de la part des utilisateurs pour s’assurer de la sécurité et de l’éthique des plateformes. L’adoption massive du Web3 prendra du temps, probablement dans les cinq à dix prochaines années. L’amélioration de l’expérience utilisateur, l’émergence d’usages grand public et une prise de conscience accrue des enjeux liés à la vie privée et à la gouvernance seront des facteurs déterminants. Une fois que cela se produira, nous pourrions tous avoir un token dans notre poche sans même nous en rendre compte, participant ainsi à une nouvelle ère numérique où le pouvoir est réellement redistribué aux consommateurs.  Le Web3 représente une révolution numérique qui redonne le pouvoir aux consommateurs. Grâce à des concepts tels que la tokenisation, la propriété numérique réinventée et la gouvernance décentralisée, le Web3 offre de nouvelles opportunités aux entrepreneurs et aux utilisateurs. Cependant, son adoption de masse nécessite une réflexion approfondie, une vigilance quant aux enjeux sociaux et économiques, et une meilleure compréhension des technologies sous-jacentes telles que la blockchain. En embrassant cette nouvelle ère numérique, nous pouvons espérer un avenir où le pouvoir est véritablement rééquilibré et où les consommateurs ont un rôle central dans la création de valeur et la gouvernance des plateformes.
Bonne écoute !  🎧
L’économie du Web3 se base sur la Finance Décentralisée ou DeFi. C’est pourquoi nous avons conçu une formation sur-mesure  pour les particuliers et les entreprises qui ne souhaitent pas rater ce train en marche. Inscrivez-vous à notre formation Finance Décentralisée qui vous ouvrira les portes du Web3 et de l’avenir.
NFT Business, c’est le podcast de ceux qui construisent le WEB3 !
On aborde toutes les thématiques de l’écosystème Web3 et IA : Blockchain, NFT, DeFi, Cryptos, IA (formation pour sécuriser ses cryptos), …La société se transforme et nous tenons à être acteurs de cette transformation, nous tenons à être un élément de ce changement. NFT Business est présenté par :👉 Claudia Lomma – Conférencière “Génération Z et Alphas” – Formation Blockchain 👉 Benjamin BoutinArtiste, Donne des formations en Finance décentralisée – Certifié DeFi chez Alyra Paris.
Si ce Podcast vous plaît, soyez nos ambassadeurs 🤝 Comment ?
👉 En vous abonnant au podcast et à notre Newsletter sur notre site 👉nftbusiness.substack.com
👉 En nous laissant un avis (sympa) et notant le podcast avec des ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️ sur Apple Podcast & Spotify.
👉 En partageant avec vos amis via WhatsApp, avec un petit mot qui leur donnera envie d’écouter !
Vous souhaitez sponsoriser NFT Business ou nous proposer un partenariat ? Contactez-nous 👉 claudia@claudialomma.com

Une réponse

Les commentaires sont fermés.